Le musée national de la Marine et le Trophée Jules Verne

Le trophée Jules Verne, histoire, symbolique et actualité

Arrivée du Banque populaire, cérémonies de remise © Sylvie David-Rivérieulx/MnM
Trophée Jules Verne, Dépôt : Fonds national d'art contemporain © Musée national de la Marine/S. Dondain
 

Selon le souhait des membres fondateurs de l’association « Tour du monde en 80 jours », Florence Arthaud et Titouan Lamazou, le musée national de la Marine est dépositaire du Trophée Jules Verne. Les visiteurs peuvent l’admirer en son site de Paris, palais de Chaillot, au Trocadéro.

Un symbole exceptionnel

Commande publique du ministère de la Culture, le trophée est une impressionnante sculpture en forme de carène placée sur un champ magnétique, en sustentation dans l’espace ; ses formes sont définies par un ensemble de courbes proportionnelles aux circonférences du soleil, de la terre et de la lune, astres dont l’influence est déterminante sur les marées et la navigation.
Science du cosmos, temps, espace, matière, énergie sont au cœur de cette œuvre.
Le trophée Jules Verne a été créé par l’artiste américain Tom Shannon.
Cette œuvre exceptionnelle symbolise l’un des plus beaux défis maritimes d’aujourd’hui.

La planète pour terrain de jeu

Le défi consiste à améliorer le record du tour du monde à la voile, en équipage, sans escale, par les trois caps. Le départ et l’arrivée ont lieu au large de Brest sur une ligne imaginaire entre le cap Lizard et le phare d’Ouessant.

17 mai 2016 les 25 ans du trophée Jules Verne

Le trophée Jules Verne a été créé en 1990 sur une idée de Yves Le Cornec. Le temps du tour du monde en 80 jours, record mythique du héros de Jules Verne Phileas Fogg, a été largement pulvérisé par les skippers et leurs équipages. De 1993 à 2012, il y a eu 24 départs, 16 tentatives infructueuses et 8 records allant de 79 jours à 45 jours !
Le trophée Jules Verne a été conquis trois fois par Bruno Peyron en 1993, 2002 et 2005, deux fois par Olivier de Kersauson en 1997 et 2004, une fois par Peter Blake et Robin Knox-Johnson en 1994, par Franck Cammas en 2010, par Loïck Peyron en 2012.

Le musée national de la Marine pour témoin

Les coureurs au large d’aujourd’hui qui, comme Bruno Peyron, Olivier de Kersauson, Peter Blake avec Robin Knox-Johnston, Franck Cammas, Loïck Peyron, et leurs équipages, affrontent les mers à la conquête du trophée Jules Verne, s’inscrivent dans la grande tradition de l’aventure maritime.
En établissant un record, le skipper et l’équipage du bateau vainqueur, auxquels il convient d’associer l’architecte et le chantier, le sponsor et toutes les équipes à terre qui ont œuvré pour cette réussite, marquent cette histoire nautique dont le musée veut conserver le témoignage.
Le musée national de la Marine, témoin privilégié, vit au rythme de leurs exploits.

 

 
 

collections en ligne

Nouvelle exposition virtuelle à découvrir : Le phare "étoile" d'Augustin Fresnel.

Les collections du musée

Le département de la Conservation a pour mission la gestion, l’étude et l’enrichissement des collections du musée national de la Marine.

En savoir plus

Nouvelles acquisitions

De nouvelles acquisitions pour refléter l'ensemble du monde maritime et témoigner de son évolution. 
En savoir plus