Brest - Histoire du musée

Construit sur un éperon rocheux à l’embouchure de la rivière Penfeld , le château domine la mer.

© Droits réservés

un musée à ciel ouvert

Construites entre les XVIe et XIXe siècles, plusieurs casernes étaient abritées dans la cour du château. L’une d’elles, la caserne Plougastel fut classée monument historique en 1923. Ces bâtiments détruits pendant la guerre furent remplacés par la préfecture maritime, due à l’architecte Guth et achevée en 1953. Des souterrains, creusés par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale, abritent de nos jours le commandement pour l’Atlantique (CECLANT) et celui de la Force océanique stratégique (FOS). Le château de Brest conserve ainsi une part de sa vocation militaire.

Le musée national de la Marine, présent dans ces murs retrace l’histoire de la Marine et atteste ses liens étroits avec la ville de Brest. Il est en quelque sorte héritier de la salle de modèles de navires. Installées en 1826 au premier étage de l’atelier de sculptures de l’arsenal de Brest, les collections, évacuées à Morlaix pendant la seconde guerre mondiale, furent transférées en 1958 dans les tours Paradis du château. Une extension du musée dans le donjon est réalisée en 1985.
La restauration du château entreprise depuis 1990 et les aménagements successifs des tours Paradis, du Donjon et de la tour Madeleine ont permis d’améliorer l’accueil des visiteurs  et l’offre culturelle qui leur est proposée : organisation d’expositions temporaires,  visites guidées à thèmes, nocturnes, découverte des souterrains, ateliers pour les enfants et les scolaires, animations musicales, soirées contes...Enfin, les panoramas superbes sur la rade, les ports de guerre, de commerce ou de plaisance font du château de Brest un véritable musée à ciel ouvert !

Depuis le site on surveille parfaitement l’embouchure de la rade et le goulet vers la pleine mer et bien sûr la Penfeld. Cette situation géographique particulière confère au site une position stratégique majeure. Au fil des siècles, l’architecture du château sera adaptée pour répondre à l’évolution des techniques de siège et de l’armement, visant à se prémunir de deux types d’attaques : terrestre et maritime. En 17 siècles d’histoire, le château ne sera jamais pris par la force.

Chacun peut donc comprendre comment l’antique castellum gallo-romain devint une ville fortifiée avant d’être château ducal ; l’occupation anglaise lors de la guerre de Cent Ans ; la résidence aménagée pour accueillir la duchesse Anne; la physionomie lors des guerres de religion ; les transformations sous Vauban pour s’adapter à l’art de la défense.

L'évolution du château de Brest en 3D

Cinq films en 3D (ci-dessous) retracent l’évolution architecturale du site aux moments clés de l’histoire de Brest. Ces animations, avec leur part d’interprétation, permettent d’observer les états successifs du monument.

Ces séquences ont été réalisées par Thierry Le Masson de la cellule photographique et audiovisuelle régionale d’après les travaux de Jean-Michel Simon et des historiens Jean-Yves Besselièvre et Alain Boulaire.

Brest - Musée de la Marine

Patrimoine unique témoignant de la grande aventure navale de l'Arsenal de Brest et de la Marine française.

Paris - Histoire du musée

Installé au Louvre entre 1748 et 1938, le musée est depuis abrité dans un édifice historique, le Palais de Chaillot.

En savoir plus

Port-Louis - Histoire du musée

La citadelle est un édifice imposant, marqué par les événements de l’histoire bretonne des XVIe et XVIIe siècles.

En savoir plus

Rochefort - Histoire du musée

Installé dans un hôtel particulier du XVIIe siècle, l’Hôtel de Cheusses, du nom du dernier seigneur de la châtellenie de Rochefort.

En savoir plus

Rochefort - Histoire de l'école de médecine navale

Fondée en 1722, c’est la première école de chirurgie navale au monde.

En savoir plus

Toulon - Histoire du musée

Le musée tend à expliquer comment Toulon est devenu le plus grand port militaire du bassin  méditerranéen à partir du règne de Lou

En savoir plus