La restauration de la maquette la Gloire

Dans le cadre de la rénovation du musée, l’atelier de restauration est actuellement en train de traiter la Gloire, première frégate cuirassée lancée en 1859. Ce modèle d’arsenal présente un pont en sapin, de couleur brun-rouge, dont la surface est tachée de façon hétérogène. Après observation de photographies anciennes, il s’avère que le pont était à l’origine couleur bois, donc beaucoup plus clair.

L’atelier a entrepris de faire des tests de solubilité pour trouver une technique permettant le retrait de ce film qui nuit à la bonne lisibilité de l’œuvre. Un mélange de solvants est appliqué au coton sur le pont, puis les anciennes retouches sont retirées délicatement. Après nettoyage, le bois retrouve un ton plus blond ce qui augmente les contrastes et révèle les détails du pont.

 

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut