Le 8 juin le musée célébrait la journée mondiale de l’océan sur les réseaux sociaux, retrouvez ici le programme de cette journée.

Edito du directeur du musée national de la Marine

Une goutte d’eau dans l’océan qui change le monde…

La mer et les océans sont l'avenir de la Terre et de l'humanité. Il est désormais urgent de sensibiliser et de transmettre aux jeunes générations de tous les pays, l'enjeu fondamental que représente la protection, sous toutes ses formes, de notre planète bleue. À l’heure où nos sociétés modernes doivent se réinventer, à l’heure où l’humain, le bien commun et l’entre-aide apparaissent plus que jamais comme des valeurs essentielles à mettre au cœur de nos préoccupations, à l’heure où de nouvelles voies pourraient être empruntées, il est temps de prendre conscience que la mer et les océans sont des nouvelles frontières qui dessineront le monde de demain.

Le défi est immense pour accompagner cet impérieux éveil des consciences, mais chacun peut faire sa part, à sa mesure et selon sa nature, comme le petit colibri. Depuis quelques années, le musée national de la Marine construit son nouveau projet autour de cette prise de conscience, aussi forte qu’existentielle, pour l’avenir de notre humanité. Jamais, sans doute, un musée ne s’était autant réinventé et transformé en une institution culturelle qui a vocation à transmettre à tous les publics, par la connaissance, l’émerveillement et la création artistique, un message universel : la mer est l’avenir de l’humanité.

L’ambition de ce projet est de réinventer le rôle d’un musée pour en faire un lieu de référence accueillant et ouvert sur le monde comme sur son temps, un forum permettant la rencontre et l’échange autour des grands enjeux qui parcourent la planète bleue, à la fois stratégique et militaire, scientifique, écologique, économique, médiatique et universel. Dans cet espace à la fois agile et ancré sur ses collections, en prise directe avec l’actualité des univers maritimes et navals, une nouvelle génération de musées est en train de naître, qui marie, avec intelligence et pertinence, passé et présent pour les mettre au service du futur.

Ce type d’institutions n’existe pas aujourd’hui dans une forme aussi développée. Elle complète et renforce la gouvernance mondiale pour les océans, en ce qu’elle s’adresse directement à tous les publics sur une base historique, culturelle, scientifique et sensible. Cette évolution du modèle de musée est actuellement proposée à tous les grands musées maritimes du monde pour créer leur propre gouvernance globale, un grand réseau connecté dont les membres peuvent ainsi se coordonner pour agir et porter haut et fort ce message puissant pour l’avenir.

En 2022, un nouveau musée national de la Marine ouvrira ses portes à Paris ! Le ministère des Armées a lancé un formidable chantier pour adapter le musée à notre temps, autour d’un projet architectural qui repense en profondeur les espaces intérieurs du Palais de Chaillot, qui dialogueront avec une nouvelle scénographie, audacieuse, spectaculaire et novatrice, en adéquation avec la diversité des publics, de 7 à 77 ans, du néophyte au passionné de mer et de marine. Ce musée sera un véritable lieu culturel maritime de référence, qui aura vocation à développer l’esprit de défense, transmettre le goût de la mer au plus grand nombre, pour que chacun prenne conscience des formidables enjeux que représentent les océans pour notre avenir.
Ensemble, faisons de la mer un monde !

Vincent Campredon

Test de personnalité « Quel navire est tu ? »

Journée mondiale de l’océan / Test « Quel navire es-tu ? »

Pour fêter l’océan et ses richesses, le musée national de la Marine vous propose un test inédit. A vous de jouer !

2 comments

Coups de coeur des équipes

Fruit de la mer

André HAMBOURG (1909-1999)
Les Fruits de la mer
Dessin préparatoire
Photo patrick dantec

Ce dessin d’André HAMBOURG (1909-1999), peintre officiel de la Marine, est un travail préparatoire pour une peinture de grandes dimensions destinée à orner le carré des officiers subalternes du porte-avions Foch. Le musée conservant déjà la grande composition finale, il était très intéressant d’y adjoindre cette esquisse afin de mieux documenter la phase de création de l’œuvre.

On y découvre rapidement brossée, une table dressée devant la mer où de petits voiliers semblent régater. La table est couverte de fruits de mers et crustacés, de verres et de flacons.

De quoi mettre les officiers en appétit !

Ce dessin est entré dans les collections du MnM parmi la donation que fit l’épouse d’A. Hambourg d’un ensemble de près de 100 peintures et dessins.

Mer nourricière

Campagne sur le chalutier « Snekkar nordic » »
Le fonds photographique de Serge LUCAS
70 000 diapositives couleurs, 24 x 36 mm
1978-2008

S’invitant à bord de navires de pêche côtière ou hauturière, de la sortie du port au retour à terre, Serge Lucas a photographié l’hétérogénéité de cet univers.

Il a accompagné le pêcheur solitaire embarquant sur un canot, pour quelques heures, comme la vingtaine de marins évoluant pendant plusieurs jours à bord d’un chalutier-surgélateur. Ces reportages documentent les gestes et pratiques de pêche, ainsi que leur évolution, à l’heure où certaines tendent à être limitées pour préserver la ressource que constitue cet océan nourricier.

Ce fonds, qui a pour point de départ la fascination d’un homme pour une activité, dans toute sa globalité, et pour ses marins d’acteurs, dans leur

plus grande diversité, est une ressource précieuse pour le musée.

Le bonheur en mer !

Léon HAFFNER (1881-1972)
Régate de Canetons
Gouache sur papier

Filer au vent en chevauchant la crête des vagues. Régater en toute sportivité. Se griser de vitesse. Etre maître de son temps, de ses choix, en toute liberté !

Dans ces conditions de beau temps, belle mer, c’est pour nombre d’amateurs l’expression suprême du bonheur !

Peintre officiel de la Marine, Léon Haffner est une riche personnalité du monde maritime. Egalement écrivain, musicien et excellent régatier, il est très sollicité, très prolifique aussi. Aucun type de bateau n’a échappé à son œil ! Il s’agit ici du dériveur léger créé en 1931 par l’architecte naval Victor Brix. Le Caneton d’une grande stabilité remonte bien au vent ce qui lui assurera une grande popularité jusqu’aux années 60.

L’instantané choisi par l’artiste pour illustrer cette Régate de Canetons est bien évocateur. Rien de superflu, tout est dit, justement, sobrement. C’est vivifiant, tonique et joyeux comme une cantate !

La mer par les marins du Trophée Jules Verne

Les témoignages de ceux qui en parlent peut-être le mieux : les skippers de l’extrême, les 9 équipages victorieux du Trophée Jules Verne. Embarquez avec Bruno Peyron, Peter Blake, Olivier de Kersauson, Franck Cammas, Loïk Peyron et Francis Joyon.

La mer dans les collections de Rochefort, au musée et à l’école de médecine navale

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut