Lucie, Mila, Léo, dans les mailles du filet

Pour les vacances, le blog se fait reporter pour suivre Léo 3 ans, Mila 6 ans, Lucie 11 ans et leurs parents au coeur de l’exposition, « Dans les mailles du filet« .

visite1

Tout commence à l’entrée du musée, Léo n’a qu’une envie voir des bateaux pirates ! Pour lui tous les bateaux sont des bateaux pirates confie sa mère et devant chaque bateau il demande « c’est quel bateau ? » espérant voir en celui-ci un vrai bateau pirate !
il remarque alors face aux grands voiliers que certain « ont plein d’ailes ». Mais il faut garder des forces pour l’exposition et la petite troupe se dirige tout au bout du musée.
Le long du chemin les parents expliquent à Léo, Mila et Lucie, qu’ils vont voir des bateaux de pêcheurs, des poissons, que les prouesses des marins étaient immenses pour aller chercher la morue à Terre Neuve.

visite2

L’exposition se dévoile enfin et son écran majestueux à l’entrée capte les jeunes visiteurs. Il faut rester pour voir tout le film avec les bateaux au cœur de la tempête. Interrogés en fin de parcours, les enfants ont aimé le grand écran, « il donne l’impression d’être sur un bateau » et Lucie confie même que ça « donne un peu le mal de mer ».

Les enfants s’arrêtent devant chaque écran avec les parents qui expliquent peu à peu l’exposition au fil de leurs propres découvertes : les dessins animés qui illustrent comment on pêchait avant, les films qui montrent le travail des marins, tous sont analysés et commentés.

Mila, Lucie et leurs parents face aux premières vidéos de l'exposition

Mila devant la vidéo montrant les tonnes de poissons sur le pont quand la pêche était abondante, s’étonne de voir les pêcheurs marcher sur les poissons et dit d’un ton de reproche :  » en plus il marche dessus ! »

Interrogés sur le travail des marins, Léo voudrait être marin, mais Lucie plus pragmatique argumente que le métier « n’est pas simple » et que « souvent les marins pêcheurs meurt en mer ». La visite se poursuit les trois enfants s’attardent devant la morue du museum et Léo avant de quitter cette partie n’oublie pas de dire « au revoir au poisson ».
A chaque vidéo présentant un marquage au sol indiquant l’endroit optimal pour entendre les commentaires, Mila et Lucie font attention à bien se positionner et conseil aux parents de faire de même. Il faut dire que chaque film captent leur attention et donne l’occasion de s’asseoir avec les parents qui donnent de précieuses explications.

Lucie, Léo, Mila et leur parents face aux extraits de pêcheurs d'islande

Sans surprise quand on demande à Mila et Lucie qu’est ce qu’elles ont le plus aimé dans l’exposition ce sont les vidéos qui sont plébiscitées ; que ce soit les films d’époques, les animations ou les interviews. Pour Léo forcément ce sont les bateaux.
Les petites filles s’arrêtent cependant devant les peintures et remarquent que certaines donnent l’impression d’être des photos, elles leur plaisent, même si elles les trouvent un peu triste. Il faut dire qu’en cours d’art plastique Lucie a déjà vu des Van Gogh et même des pointillistes comme le remarque sa maman devant le tableau de Signac.

Léo, Mila, Lucie, sur le pont des mousses

Arrivés dans l’espace enfant, Léo s’installe à la table du jeu de l’oie et s’empare d’un bateau pour jouer, Mila s’installe aussi mais aimerait bien que sa cousine Lucie joue avec elle, d’autres enfants jouent aussi et la timidité l’emporte sur l’envie de jouer. Lucie quant’ à elle s’est dirigée tout droit vers le panneau de senteur et dis fièrement qu’elle a reconnu les épices mais qu’elle ne connaît pas ces poissons là.
Interrogés sur la dernière partie et le mot pêche durable, les enfants ne comprennent pas très bien le mot lui-même mais comprennent tout à fait l’idée : pour Lucie il faut faire attention à sa consommation de poissons, « car sinon il y aura plus de poissons dans la mer et on ne pourra plus manger du poisson », pour Mila « c’est pas bien de pêcher beaucoup » !
Les parents confient par ailleurs que leurs enfants sont déjà assez sensibilisés aux questions écologiques et au quotidien c’est même eux qui rappellent à leur parent de fermer le robinet ou d’éteindre la lumière quand on quitte la pièce.

famille_ partie 3

Du coté des parents le musée est une « belle surprise », ce n’est pas forcément le genre d’exposition et de musée où ils vont généralement avec les enfants. Mais ils s’aperçoivent que le « musée est plus vivant » qu’ils pensaient et sont ravis de le voir traiter un sujet d’actualité qui permet aux enfants de voir « d’autres horizons ». Les mots qui ressortent pour qualifier l’exposition sont  » complète, synthétique, pensée intelligemment, accessible, didactique ». Ils ont été intéressés par le quotidien des marins, n’aurait jamais imaginé que le métier à l’époque était plus mortel que les mines. Ils ont aimé le cheminement que fait l’exposition jusqu’à aujourd’hui et ses différents angles d’approche avec l’histoire, les oeuvres d’art et le coté plus actuel. Leur seul regret le manque de médiateur dans la troisième partie qui guiderait les enfants sur le jeu et animerait l’espace.
Verdict, ils conseilleraient tout à fait l’exposition à des amis et pensent déjà à une seconde visite pour découvrir le musée et ses collections trop vites entrevues. Un grand merci à Léo, Mila, Lucie et leurs parents de s’être prêtés au jeu du reportage. N’hésitez pas à donner vos impressions sur l’exposition ! Que ce soit sur un blog, sur les réseaux ou sur le livre d’or numérique à la sortie de l’exposition !
FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *