la Grande Pêche la ville et ses habitants, image de Granville

Richard Le Blanc (Granville, 1882 – Granville, 1953), Le Débarquement de la morue, inv. 2001.0.159 Dessin, rehauts de blanc, papier ocre Loin des images romantiques de la pêche au large des côtes de Terre-Neuve ou de l’attente des femmes, Le Débarquement de la morue illustre le travail austère qui occupe les marins à leur retour au port. Richard Le Blanc (1882-1953) est un peintre granvillais, portant un intérêt particulier aux foules et à la vie quotidienne. D’abord élève de l’école de dessin de Granville, il entre en 1899 à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris où il est admis à titre…

FacebookTwitterGoogle+Share

Lucie, Mila, Léo, dans les mailles du filet

Pour les vacances, le blog se fait reporter pour suivre Léo 3 ans, Mila 6 ans, Lucie 11 ans et leurs parents au coeur de l’exposition, « Dans les mailles du filet« . Tout commence à l’entrée du musée, Léo n’a qu’une envie voir des bateaux pirates ! Pour lui tous les bateaux sont des bateaux pirates confie sa mère et devant chaque bateau il demande « c’est quel bateau ? » espérant voir en celui-ci un vrai bateau pirate ! il remarque alors face aux grands voiliers que certain « ont plein d’ailes ». Mais il faut garder des forces pour l’exposition et la petite…

FacebookTwitterGoogle+Share

Pierre Loti, le romancier à la triste morue

En 1886, Pierre Loti publie Pêcheurs d’Islande. Est-ce la description des amours dramatiques de Gaud et de Yann séparés par la grande pêche ? L’implacable monotonie des paysages bretons où ça ne rigole pas beaucoup sous la pluie ? L’exotisme, si cher à Loti, appliqué à des Côtes du Nord plus singulières encore pour les lecteurs parisiens que Tahiti ou le harem d’Aziyadé ? Le style un tantinet suranné, oscillant entre lyrisme météorologique et ethnographie locale ? Toujours est-il qu’à 36 ans, le romancier rochefortais connait son plus grand succès avec ce drame aux images suggestives, qui n’ont cessé d’inspirer écrivains, musiciens, dessinateurs, peintres…

FacebookTwitterGoogle+Share

Sur un air de Paimpolaise

Qui n’a jamais fredonné « J’aime Paimpol et sa falaise  » ? Tous les bretons et même les francophones du Canada connaissent cette ritournelle, mais d’où vient cette mélodie si triste ?

FacebookTwitterGoogle+Share

Et si l’exposition était une émotion : coups de cœur de commissaires

  Un mois avant l’exposition Dans les mailles du filet , une première avait lieu au musée du côté des réseaux sociaux : la participation à l’événement mondial autour de la conservation : Ask a curator, permettant au public d’interroger les personnels des musées participants. A cette occasion les commissaires de l’exposition ont pu dévoiler l’exposition et surtout leurs coups de cœur.

FacebookTwitterGoogle+Share

Dans les mailles du filet un blog d’exposition mais pas que…

  Cher lecteur, cher public avant de vous plonger dans les articles du blog et ses nombreuses rubriques, quelques mots sur ses intentions et les sujets que vous trouverez tout au long de l’exposition. Le blog vient accompagner l’exposition Dans les mailles du filet qui s’est ouverte le 07 octobre et se prolongera jusqu’au 26 juin ; pour la première fois dans son histoire le musée aborde les enjeux contemporains de la mer et préfigure ainsi les fondements du futur musée. 

FacebookTwitterGoogle+Share

Dans les mailles du filet une morue un peu trop belle

Affiche de l’exposition ★ Bronx agence (Paris) Qu’elle est belle, cette morue ! Un peu trop belle peut-être. C’est l’actrice principale d’une aventure qui a duré 500 ans : la grande pêche. Et c’est une actrice qui rapporte… Au point qu’elle a longtemps été appelée « l’or blanc ». Pourquoi un tel engouement pour la morue ? La morue, ou cabillaud, ou gadus morhua pour les puristes, est un poisson vorace qui vit dans les eaux froides de l’Atlantique Nord. Elle peut atteindre 1,50mètre de long pour 90kg ! On la reconnait à sa robe vert-brun, son ventre blanc, ses trois nageoires dorsales et ses deux…

FacebookTwitterGoogle+Share